Un voyage astral dans ma transmission de Ford

 

 

   À cette époque je sortais régulièrement en voyage astral. Je sais très bien que celui qui voyage ainsi sur d'autres dimensions doit se garder d'user de ce pouvoir pour des futilités, mais…

   Depuis un certain temps, j'avais des problèmes avec ma transmission automatique de voiture et mon garagiste n'arrivait pas à les résoudre. Alors j'eu l'idée d'aller faire un tour là-dedans. J'avais voyagé dans différents mondes, dans le passé, dans l'infiniment grand comme dans l'infiniment petit, alors pourquoi pas dans ma transmission ?

   Et me voilà sorti de mon corps physique pour me retrouver immédiatement dans un « univers » fantastique ; une transmission automatique c-3 de Ford ! Les mots me manquent pour décrire mon arrivée dans cette dimension. La couleur de l'huile à transmission, d'un rouge cerise éclairée par la lumière que je projette n'a pas son pareil dans le monde matériel. Les diverses pièces, comme les billes et les leviers chromés qui baignent dans l'huile, resplendissent.

   «
 Bon, assez vagabondé, je suis ici pour chercher un problème, une pièce défectueuse, au travail... ». Mais je nage dans un invraisemblable labyrinthe. C'est magnifique, mais je n'y comprend rien, absolument rien. Je dois me rendre à l'évidence, j'en connais très peu sur les transmissions de voitures. Le fait que je voyage en astral n'y change rien, je ne sais vraiment pas où chercher dans cet univers qu'est une transmission automatique.

   Alors je n'ai qu'à réintégrer mon corps physique et à rire de moi. Un bon mécanicien aurait possiblement repéré des pièces défectueuses durant ce périple, mais moi je n'avais décidément aucune chance d'y arriver. Quel belle expérience tout de même
 !




Prendre conscience... en douceur

 



   Vous reconnaissez que vous êtes sur Terre afin de permettre à votre âme, votre vrai « Moi », de poursuivre son chemin évolutif, et vous cherchez par le fait même à élever votre niveau de conscience. Vous aspirez à rejoindre les plans supérieurs, à vous approcher ainsi de l'Intarrissable Source.


   Comment y arriver ? Prendre conscience, tout simplement prendre conscience. Prendre conscience de vous d'abord, de vos actions, de vos réactions, de vos comportements. Sans porter jugement, sans rien brusquer, en silence, en douceur... toujours en douceur. Prendre conscience en ouvrant votre coeur, sans technique, sans méthode, sans « forcer » surtout... juste prendre conscience.

   Prendre conscience, seulement prendre conscience... Et bien oui, seulement prendre conscience... en douceur.




Les apparitions

 



   Lourdes, Fatima, Medjugorje, et les autres, toutes les autres. Des milliers d'autres apparitions à travers les siècles en fait, sont-elles nées de l'imagination fertile de mystiques illuminés ?

    Ils voient, ils entendent, ils sont ébahis, et pourtant d'autres qui se trouvent au même endroit, en même temps, ne perçoivent absolument rien. Simple question de réceptivité et de synchronisme. Comme exemple, un journaliste qui se trouve sur le lieu d'une apparition n'a à peu près aucune chance de percevoir quoi que ce soit. Avec sa mentalité beaucoup plus matérielle que spirituelle, il n'arrivera pas à se mettre au diapason du « visiteur ».

   Là est toute la question, disons que pour percevoir un Saint, il vaut mieux être sur le chemin de la sainteté soi-même. Ainsi, l'humain n'a pas à déployer beaucoup d'effort pour rejoindre la longueur d'onde de celui qui lui apparaît. Le même principe s'applique pour ceux qui ont un contact avec une personne décédée. Les deux se rejoignent sur une longueur d'onde commune, chacun doit faire son bout.

   Je trouvais désolant quand, il y a une vingtaine d'années, on promenait les voyants de Medjugorje à travers le monde en essayant de provoquer des apparitions de la Vierge sur demande. C'était bien mal connaître le principe des Saintes Apparitions. La Vierge n'est pas un « singe de zoo ». On aurait mieux fait dans toute cette histoire de Medjugorje, de s'attarder sur le message que transmettait la Vierge.


 
 

Une moto qui fait du 250 km./h.

 



   Ça as-tu du sens une moto sport qui peut atteindre 250 km./h. et plus, vendu bien légalement dans un pays où la limite de vitesse est de 110 km./h. ?


   Je ne comprends pas qu'on permette la vente de pareils bolides. C'est sûr que si l'on permet la vente de ceux-ci, il y en a qui vont l'essayer le « top speed », et qui vont se casser la gueule, et parfois en blesser ou tuer d'autres.

   Je ne pense pas que personne n'ait réellement besoin de circuler à cette vitesse, (les pompiers peut-être, mais attachez bien vos échelles…) Même les Hell's Angels ne vont pas à cette vitesse là, ils ont peur ! Sérieusement, ça n'a pas de sens de laisser circuler des motos qui peuvent rouler à cette vitesse.

   Tôt ou tard, après un grave accident probablement, quelqu'un se réveillera quelque part et suggérera de limiter une fois pour toutes la vitesse maximum de ces bolides. On peut avoir du « fun » sans risquer nos vies et celle des autres.



 

Ce qui nous arrive nous appartient

 

 
 
   On a tendance à blâmer les autres, le destin, ou le hasard pour ce qui nous arrive de désagréable. Sont-ils réellement en cause ?

   Et bien non, ce qui nous arrive nous appartient. Tout ce qui nous arrive en fait, en bien ou en mal, nous appartient. Nous l'avons bel et bien provoqué, consciemment ou pas, par nos pensées ou nos actions antérieures, c'est indéniable.

   Quand on blâme tout ce qui nous entoure pour justifier nos déboires, ça nous empêche de regarder en nous et de trouver les vraies causes à nos problèmes. Les malchances ne sont jamais distribuées au hasard par un dieu vengeur, disons-nous-le pour dit. 

   Celui qui arrive à bien comprendre ce principe se donne toutes les chances de bien réussir son présent passage sur Terre, d'être heureux, et de rendre heureux également ceux qui l'entourent.




Les Intra-terrestres


 
 


   Agartha, ce nom vous dit-il quelque chose ? C'est le nom que l'on attribue à un monde qui, semble-t-il, évolue au centre de notre planète Terre.

   Pas facile à croire une histoire comme ça pour la majorité des êtres humains. Comment et pourquoi vivrait-on au centre de la Terre ? D'abord, il faut bien comprendre que ce peuple existe sur une longueur d'onde bien différente de la nôtre. Ces êtres sont de nature immatériel (ou presque, il serait trop long ici d'expliquer leur vraie nature). Ils n'ont donc pas besoin d'oxygène pour exister. Ils tirent leur énergie d'une façon que nous ne pouvons concevoir à notre stade d'évolution.

   Mais pourquoi habiter à l'intérieur d'une planète, quand plusieurs sphères de notre galaxie offrent l'hospitalité en surface ? Et pourquoi pas à l'intérieur d'une planète ! Ceux qui pratiquent le voyage de l'âme savent que la vie existe de toute façon partout, sous différentes formes, oui, mais absolument partout. Il est ainsi probable que ce même phénomène d'Intra-terrestres, se retrouve sur toutes les planètes habitées. En fait, ce peuple que l'on dit vivre au centre de notre planète est une contrepartie des humains qui y habitent en surface. Ils sont seulement de l'autre côté du temps.

   Nous n'élaborerons pas plus ici sur ce sujet complexe. Retenez seulement qu'une multitude de peuples, invisibles à nos yeux, partagent notre planète Terre, mais que chacun de ces peuples évolue à sa propre longueur d'onde.


André A. Bernier 



Page suivante



 


 

 

 1 

 




Créé avec Créer un site
Créer un site